LES BONNES PRATIQUES BUREAUTIQUES

L’Astuce initiale.

Celle qu’il faut surtout ne jamais oublier sous peine de perdre du temps et parfois plus. Celle que l’on pourrait appeler les dix commandements de l’utilisateur d’ordinateur.

  • N’enregistrez jamais vos documents sur le bureau mais dans un répertoire.
  • Ne travaillez jamais sur un document original.
  • Créez ou copiez le document dans votre espace local, enregistrez-le avec le bon type et enregistrez-en une copie.
  • Travaillez toujours sur la copie.
  • Ne stockez pas la copie et l’original dans le même répertoire.
  • Enregistrez régulièrement vos travaux en indiçant vos copies. (Date, lettre ou numéro)
  • L’enregistrement séquentiel peut être réalisé manuellement ou en automatique grâce à une macro commande.
  • En fin de projet, vérifiez tout avant de supprimer les enregistrements échelonnés.
  • Conservez toujours une copie de vos documents mais aussi de ceux que vous créez pour d’autres.
  • Ne détruisez jamais un document complètement du premier coup. Passez toujours par une étape d’archivage.

Le jalonnement des enregistrements qui a première vue prend du temps peut vous en faire gagner énormément en cas de soucis. Il sera toujours plus facile de repartir de la dernière étape valide enregistrée que de tout recommencer du début… a condition d’avoir déjà la possibilité de récupérer l’original.

1 commentaire
  1. Merci beaucoup Pascal pour vos conseils pertinents. Étant toujours sur mon ordinateur au quotidien, je trouve très bien vos conseils, que je vais appliquer car je ne savais connaissait pas l’astuce du travail sur une copie de l’original et non sur l’original.

    Concernant l’enregistrement de mes fichiers, je le fais tous les jours sur une clé car il y a quelques années, je ne l’avais pas fait et mon disque dur a été endommagé.

    Impossible d’accéder à mes fichiers. Je suis allée à l’époque (chez Surcouf, qui est fermé depuis longtemps) C’était la grande surface de l’informatique dans Paris pour les spécialistes et pour les novices qui avait analysé en payant 20 € si mes souvenirs mon disque dur. Pour ceux qui avaient de la chance, ils récupéraient leurs fichiers qu’ils mettaient sur un CD. Pour moi, le disque avait été endommagé à l’endroit de mes fichiers donc impossible de les avoirs.

    Heureusement, j’avais un oncle par alliance, qui était ingénieur et m’avait fait lui-même, un PC, une console (tour) à moindre coût et lorsque une pièce était endommagée ou cassée, on pouvait la changer sans changer d’ordinateur.

    Je vous trouve génial. De plus, vous le faites sans retour et pour le plaisir.

    Vous êtes vraiment incroyable et rare.

    Ludmilla MARKOFF.

Laisser un commentaire